Au choix
Calendrier
Ocivélo a envoyé un questionnaire aux candidats aux municipales 2014 à Saint-Etienne
et un communiqué de presse le 7 février 2014
Voici leurs réponses dans l'ordre de réception : Nous avons reçu tardivement les réponses de la liste "Provoquons l'avenir" - Gaël Perdriau que nous vous présentons pour le Deuxième tour.

Pas de réponse pour l'instant  de la liste Pour moi, Saint-Etienne, C'est Capital  - Hubert Patural.

Communiqué de presse du 20 mars 2014

Dans forez info    Dans Forez info toujours   Chez Activ Radio   sur Zoomdici dans le Progrès


Communiqué de presse du 27 mars 2014 au sujet des réponses de Mr Perdriau
___________________________________________________________________________

Réunion le vendredi 28 février avec l'équipe de campagne de M. Maurice Vincent
Liste de rassemblement Saint Etienne pour tous
Florent Pigeon, liste Saint Etienne pour tous
David Vachez, liste Saint Etienne pour tous

Christophe Collard, Ocivélo - Florent Missemer, Ocivélo

Contexte :

L'association Ocivélo a envoyé fin janvier un questionnaire aux équipes des candidats aux élections municipales auquel a répondu M. Maurice Vincent. Pour approfondir cet échange, l'association Ocivélo a souhaité rencontrer l'équipe Saint Etienne pour tous. Nous avons été accueilli dans le local de campagne par MM. Florent Pigeon et David Vachez.

Motivation de l'équipe pour poursuivre le développement d'aménagements cyclables :

Florent Pigeon nous a fait part des difficultés qu'il rencontre pour démontrer l'intérêt des aménagements cyclables pour le développement du commerce de proximité. Les statistiques montrent que des commerces situés en zone partagée fonctionnent mieux mais le message est difficilement entendu par les associations de commerçants.

Céder le passage aux feux :

L'équipe Saint Etienne pour tous est convaincue de l'utilité du céder le passage cycliste aux feux. L'intérêt de la mise en oeuvre d'une signalétique appropriée sera proposé à Maurice Vincent. Une étude spécifique sur ce sujet et sur les doubles sens cyclable pourra être commandée à Ocivélo. Ce rapport d'usagers du vélo sera ensuite repris par les services techniques de la Ville de Saint Etienne.

Interlocuteurs sur la politique cyclable :

L'articulation entre les compétences de la Ville et de l'Agglomération est complexe au sujet des aménagements de voirie : De nombreux aménagements concernent à la fois le service transport de Saint Etienne Métropole et les services d'urbanismes propres aux communes. Florent Pigeon souhaite que le nombre d'interlocuteurs d'Ocivélo pour la politique cyclable soient bien identifiés et réduit à deux : A la Ville de Saint Etienne et à Saint Etienne Métropole. Nous argumentons l'intérêt de penser à la mobilité active, à pied et en vélo, de manière globale.

Intérêt d'une subvention pour les particuliers pour l'achat de vélos chez les vélocistes :

Florent Pigeon demande notre avis sur le dispositif qui a été mis en place à Chambéry : 200 ou 300 euros de subventions pour aider à l'achat d'un vélo de bonne qualité chez un spécialiste plutôt qu'une grande surface. Nous pensons que c'est une bonne démarche, qui peut inciter à la pratique du vélo avec du matériel sûr. Christophe Collard porte l'attention sur les difficultés de renouvellement d'une telle mesure. Florent Pigeon propose de cibler ces aides quartier par quartier.

(Note de Florent Missemer : c'est une bonne réponse pour proposer une aide similaire à la prise en charge de 50% des abonnements de transports en commun par l'employeur).

Jalonnement des itinéraires :

Christophe Collard propose la mise en place de totems d'orientation, indiquant les durées des itinéraires piétons et cyclistes des lieux remarquables de Saint Etienne , à l'image du  « Legible London ».

Signalétique du plateau partagé :

Florent Pigeon souhaite développer la signalétique du plateau partagé du coeur de ville pour permettre une meilleure compréhension des usagers des règles de partage de la voirie, priorité au plus vulnérables : piétons, cyclistes, transports en commun, automobiles.

Apaisement de la vitesse, repérage de quelques difficultés de circulation en vélo :

L'apaisement de la circulation est un objectif essentiel pour toutes les entrées du coeur de ville. Ocivélo soutient l'utilité d'une zone 30 élargie à l'intérieur du boulevard urbain.

Nous avons soulignés quelques points difficiles :

  • L'accès au centre-ville depuis St François

  • Le rond point

  • L'accès à la gare de Chateaucreux depuis le parc François Mitterand

  • Le carrefour Rue Barrouin – Boulevard Thiers

  • Les abords de la place Carnot dans le sens Nord-Sud

Ces points difficiles peuvent décourager les cyclistes débutants à s'engager dans la circulation.

Présentation de quelques projets de l'association Ocivélo :

Ocivélo travaille sur différents projets :

  • La création d'une « maison de la mobilité active » avec d'autres associations. Cette structure permettrait de louer ou prêter des vélos aux étudiants pour le plan de déplacement campus.

  • La mise en œuvre d'un atelier de réparation mobile

Florent Pigeon est intéressé par ces projets qui répondent à une demande importante auprès des étudiants.

Pour l'association Ocivélo,Florent Missemer
 

Contacts : Email : saintetiennepourtous2014@maurice-vincent.fr
Site : http://www.maurice-vincent.fr

__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________

Saint-Etienne, le 4 Mars 2014

Réponses aux questions d'Ocivélo de la liste Saint-Etienne en Mieux

Question préliminaire : bilan des réalisations, dispositifs et mesures existants

Quel bilan tirez-vous des différents aménagements réalisés, d’un point de vue quantitatif et qualitatif ?

Les différents aménagements réalisés dans ce mandat écoulé sont insuffisants en longueur et mal réalisés avec un manque de cohérence et de continuité évidente.

Le parc des Vélivert est insuffisant tout comme celui des vélos électriques en location. C'est une politique cyclable pour faire semblant de faire.

Question 1 : politique cycliste et modes actifs

Êtes-vous favorable à la mise en place d’une politique municipale forte de promotion et de facilitation de l’usage du vélo et des modes actifs avec l'élaboration d'un véritable plan vélo et d'un plan piéton ?

Il faut une politique municipale forte à destination des mobilités dites douces : vélo, piétons, rollers, ... et mobilités alternatives : autopartage, covoiturage, parking riverains incitant à laisser sa voiture au parking, ...

Quel(le) élu(e) de votre liste serait motivé(e) et compétent(e) pour porter cette politique dans l'agglomération lors du prochain mandat ?

Nous n'avons pas encore défini tous nos choix. Nous avons préférés travailler sur le projet municipal.

Plusieurs élus, cyclistes ou piétons convaincus sont intéressés par ce poste.

La compétence de mise en place des aménagements cyclables est pour l'instant dévolue à chaque commune ; celles-ci n'ayant pas forcément les ressources nécessaires techniques et humaines pour y répondre. Serait-il judicieux de donner cette compétence à SEM en créant un « Monsieur Vélo et modes actifs » en charge de ce développement ?

Pour Saint-Etienne en Mieux, la politique cyclable est une politique que Saint Etienne Métropole peut coordonner à grande échelle pour avoir les grandes liaisons et les grands parcours comme par exemple les vélo-routes et voies-vertes. Mais c'est à l'échelon de la voirie communale qu'il est nécessaire d'avoir un élu et des services dédiés connaissant le terrain. Notre liste sait comment à l'intérieur des municipalités les solutions de facilité automobiles s'imposent trop facilement sans souci d'un apaisement des circulations pour la sécurité de chacun.

            Question 2: financement et approche économique
Compte-tenu du retard de notre ville, nous proposons un budget de 10 € par an et par habitant soit en gros 350000 € annuel

           Quels aménagements cyclables d'envergure envisagez-vous ?
Faire une vraie vélo-route voie verte autour de Saint-Etienne. Créer au moins un axe nord-sud et Est-Ouest de pistes cyclables avec continuité réelle.

           Êtes-vous prêt à fixer un linéaire annuel substantiel d'aménagements cyclables à réaliser sur l'agglomération (à l'image du plan vélo lyonnais par exemple) ?

Oui, dans le cadre du contrat d'agglomération, j'ai tenu à ce que la région soutienne régulièrement les projets d'aménagement de voies des confluences au sein de Saint-Etienne Métropole comme à Saint Chamond ou au Chambon-Feugerolles.

Question 3 : Apaisement de la vitesse en ville :

oui, cette politique ne doit pas s'arrêter à une simple pose de panneaux mais aussi à la matérialisation de cette baisse de vitesse sur les voies de circulation

 

Êtes vous prêt à promouvoir le passage à 30 km/h dans les autres quartiers résidentiels de  l'agglomération ?

oui

Question 4 : principe du double sens cyclable (*) :

Êtes-vous d’accord pour généraliser les double-sens cyclables dans les rues à sens unique où le niveau de circulation le permet ?

oui

Question 5 : principe du céder le passage aux feux pour les vélos (*) :

oui, c'est une évidence ; avec une matérialisation qui respecte toutes les circulations même piétonnes.

Question 6 : itinéraires cyclables nord/sud et est/ouest, entrées sorties de ville

• Le schéma directeur cyclable de la ville prévoit le développement d'un axe aménagé nord / sud Bellevue - La Terrasse. Lors du prochain mandat, comptez vous aménager le maillon manquant Carnot - La Terrasse avec notamment la création d'une piste cyclable sur la rue Bergson ?

Saint-Étienne en Mieux souhaite reproduire à Bergson ce qui a été fait à Charcot pour créer un véritable axe Nord Sud sans être obligé de zigzaguer de droite à gauche de la voirie comme envisagé dans le projet de l'actuelle municipalité. Cet aménagement permettra aussi une réduction de la vitesse donc du bruit et de la pollution pour les riverains. Il faudra l'accompagner de plantations d'arbres.

• Sur l'axe Est / ouest, le quartier Saint-François est un point noir, il ne peut pas être traversé dans le sens est ouest : êtes vous prêt à apaiser la rue des Alliés en créant un double-senscyclable sur cet axe ?

Oui, là encore la création de cet axe est nécessaire pour les vélos mais aussi pour l'apaisement des circulations donc la sécurité routière.

• Que comptez vous faire pour faciliter l'accès cyclable à l’hôpital Nord et à la future faculté de médecine ?

Beaucoup de voiries de ce secteur sont assez larges pour supporter des aménagements cyclables. De plus, Saint-Étienne en Mieux est attaché à la réalisation d'un parc à La Doa devant le musée d'Art Moderne. Dans lequel, nous n'envisageons pas de parkings mais des pistes cyclables Nord- Sud sont réalisables. Ces pistes peuvent s'accompagner de coulées vertes permettant aussi la sortir « vélo et roller loisir » de Saint-Étienne

• Les axes de sortie de ville (D 1082 La Fouillouse, D8 vers Roche la Molière, vers Sorbier et la Talaudière) sont très mal adaptés pour les vélos ; que proposez vous pour les rendre

cyclables ?

Il faut créer des axes cyclables protégés le long de ces axes de circulation en séparant vélos etvoitures. La compétence en revient au Conseil général car il s'agit de voiries communales. Mais l'intercommunalité peut parfois aider en cédant des terrains.

Pour la sortie en direction du Nord, nous souhaitons progressivement rouvrir les berges du Furan aux piétons et vélos.

Question 7 : stationnement

- Résidentiel : Êtes-vous favorable à la modification des règlements d’urbanisme pour imposer une surface minimale de garage à vélos dans les constructions neuves ?

Oui

A la Région Rhône-Alpes, à la questure, j'ai obtenu le doublement de la surface de garage à vélos pour les employés. Les 2 garages sont aujourd'hui plein.

Êtes-vous prêt à accompagner des démarches d'habitants qui consistent à aménager des locaux vacants en centre ville pour en faire des garages à vélos de quartier ? Comment ?

Oui. Plusieurs d'entre nous sont d'ailleurs actionnaire de la société immobilière coopérative qui a permis la création du premier garage au Crêt de Roc.

 

- Sur l’espace public : Comptez vous augmenter de manière significative le nombre de parkings vélos ? Dans quel secteur avez-vous identifié un manque à combler ?

Oui, tant dans le centre ville que dans les quartiers plus périphériques. La gare de Chateaucreux manque cruellement de parkings à vélo.

Question 8 : Plan piéton

Êtes-vous favorable aux propositions suivantes ?

1. Aménagement des trottoirs à une largeur au moins égale à 1,40 m, avec un linéaire annuel substantiel, à fixer

Oui, Saint-Étienne en Mieux y est favorable. Il y aura donc un travail très important à faire sur ces rues qui ne sont pas assez larges et pour lesquelles il faudra trouver les bonnes solutions.

2. - Mise en place d'un plan de jalonnement sur le modèle de Legible

London (http://www.tfl.gov.uk/microsites/legible-london/)

Oui, ce plan de jalonnement pourrait aussi permettre une découverte ludique et conviviale de Saint-Étienne. Le tourisme urbain est en train d'exploser en Europe et c'est une priorité pour notre liste.

3. aux intersections, accélération de la création d'avancées de trottoirs (cadence annuelle à

fixer), de taille normale (et non pas de taille réduite), garantissant une visibilité suffisante

du piéton pour assurer sa sécurité lors de la traversée de la chaussée

Oui

Question 9 : Dialogue avec les associations

L'association Ocivélo participe aux manifestations organisées par la Ville par exemple pour la semaine du développement durable, la semaine de la mobilité, "Sainté accueille ses étudiants".

- Pensez-vous faire appel à notre association pour ce type de manifestation à l'avenir ?

- Comment comptez-vous développer le dialogue entre les services techniques de l'agglomération, les élus et notre association pour améliorer les aménagements cyclables et piétonniers ?

Je souhaite que notre municipalité future fasse largement appel aux associations et à Ocivélo en

particulier pour toutes les manifestations. Il faut re-dynamiser le centre ville de Saint-Étienne, cela passe par des journées animées par les associations.

D'autre part, des commissions réunissant tous les usagers de l'espace public sont a remettre en place. Elles permettront dans ce cas de faire rencontrer techniciens des transports en commun, service et élus de la ville et associations pour construire ensemble le projet de circulation de la ville.

Olivier Longeon pour la liste Saint-Etienne en Mieux
Fondateur d'Ocivélo

Contacts et soutiens : 8 rue Praire 42000 Saint-Étienne - 09 53 25 67 42 - loire.eelv.fr
facebook.com/stetienneenmieux | twitter.com/StEtienneenmieu

____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________
 

Saint-Etienne, le 19 Mars 2014

Réponses aux questions d'Ocivélo de la liste Place au peuple


Pour la Liste PLACE au PEUPLE !
Bruno DOLIK
à l’association OCIVELO
-----------------------------------
En retour à votre questionnaire
adressé aux candidats aux élections municipales.


Permettez-moi d’abord de vous remercier de votre initiative très appréciable en cette période électorale. Je ne connaissais que très peu votre Association et les actions que vous meniez; autant pour moi ! Grâce à votre questionnaire, je viens de découvrir celles-ci. Je ne peux que vous en félicitez et vous assurer au nom de mes camarades colistiers –et sans démagogie aucune- que vos actions militantes vont parfaitement dans le sens des actions citoyennes que nous souhaiterions développer dans la ville au cas où nous serions élus. Le soutien, la consultation, l’aide et même la participation des associations compétentes telles que la votre font partie de notre conception de la démocratie participative directe que nous souhaiterions développer.


Je pense que vous comprendrez qu’il nous est difficile en toute honnêteté, de pouvoir vous répondre de façon très précise à tous les points de votre questionnaire -qui démontre le sérieux et la précision de votre étude- Sachez que nous souhaitons de toute façon développer, d’une part les transports en commun non polluants et les moins onéreux possibles (voire même gratuits), et d’autres part favoriser les déplacements cyclistes et piétons. C’est même une des priorités de notre volet écologique que de rendre la ville plus humaine, en repensant de façon générale tous les modes de déplacements particulièrement dans le centre ville.
------------------------------------------------------


Question préliminaire: bilan des réalisations, dispositifs et mesures existants.


On ne peut pas critiquer par principe ce qui a déjà été fait- ça a déjà le mérite d’exister- le lancement des Vélivert par exemple, mais c’est bien évidement très insuffisant. Il faut les développer mais permettre aussi une utilisation des vélos personnels et pour ça repenser les modes de stationnement, les possibilités d’entretien, et améliorer considérablement les pistes cyclables qui sont souvent obsolètes (peu visibles et très peu sécurisées). Le centre ville commence à permettre des déplacements piétonniers mais il faudra probablement dédier tout le centre ville à ces espaces en permettant aux voitures de stationner sur des parkings situés sur une ceinture plus large, ce qui n’est pas le cas actuellement, les parkings (construits depuis 15 ans) en plein centre sont difficilement accessibles n’améliorant quasiment pas la circulation automobile et donc en conséquence les possibilités d’aménagement de pistes cyclables et zones piétonnes.


Question 1: politique cycliste et mode actifs


- Oui bien sûr, nous sommes favorable à la facilitation et la promotion d’un plan vélos et piétons.
- Personne sur notre liste n’a de compétences ciblées dans le domaine qui est le votre mais nous sommes plusieurs à avoir travaillé d’une part sur le programme lié aux transports et celui consacré au sport-santé.
Je peux être la personne référente de ce dossier si vous les souhaitez.
- Oui, il est naturellement judicieux de traiter ces projets d’aménagements dans le cadre plus large de Saint-Etienne Métropole, car les déplacements en vélo ne s’arrêtent pas à St-Etienne intra muros. Un Monsieur Vélo sur la Métropole pourquoi pas ?


Question 2: financement et approche économique


- Il nous est difficile de répondre pour l’instant. Le budget 2014 est déjà voté. Si nous étions élus, nous étudierions naturellement la question –en vous consultant- Est-il possible de chiffrer de façon précise une politique cyclable par habitant ? Ceci pourrait entrer dans un plan général de réaménagement des déplacements ‘’verts’’.
- Il semble essentiel d’améliorer les pistes cyclables actuelles ( signalétique, balisage, sécurisation … ) de les développer et les prolonger par des voies vertes véritables vers l’extérieur de la ville. Il faudra prévoir des parcs à vélos dans tous les quartiers et des ateliers d’entretien (qui peuvent être de surcroit un bon moyen de récréer des emplois artisanaux de proximité).


Question 3: apaisement de la vitesse en ville


- 30 km/h à l’intérieur du boulevard urbain : oui bien sûr.
Sur les autres quartiers : c’est à étudier, oui si nécessaire.
- Zones de rencontres: oui, c’est une bonne idée; c’est à envisager là où c’est possible car l’architecture urbaine stéphanoise dans le centre n’y est pas toujours favorable malheureusement.
- Il serait aussi judicieux (en relation avec les Conseils de Parents d’Elèves) de favoriser le Pédibus (qui fonctionne très bien dans de nombreuses villes) aux abords des Ecoles.


Question 4: principe du double sens cyclable


Généraliser le double-sens cyclable dans les rues à sens unique: oui, de partout où la largeur et la densité de la circulation le permet. Il faudrait sécuriser les pistes cyclables par des séparations avec les voies autos (les marquages au sol sont très insuffisants, et dans ce cas précis, les automobilistes ne voient pas toujours les vélos).


Question 5: principe du céder le passage aux feux pour les vélos


- Pour la sécurité des cyclistes, ça parait effectivement pertinent. Dans ce cas, la mise en place de panneaux parait indispensable.


Question 6: itinéraires cyclables nord/sud; est/ouest; entrées/sorties de ville


- Raccorder l’axe Nord/Sud par le maillon manquant de Carnot: oui bien sûr, il est stupide de couper cet axe; mais il faudra dans ce cas revoir la circulation auto, ou alors contourner le quartier (boulevard Thiers ?).
- Rue des Alliés, quartier St-François: Il est difficile de répondre pour l’instant. C’est vrai qu’il s’agit d’un boulevard ‘’rapide’’. Il faudrait étudier des solutions.
- Accès à l’Hôpital Nord et à la faculté de médecine: C’est difficile, l’accès auto à l’hôpital est déjà problématique. Les véhicules de secours sont parfois bloqués (dixit les pompiers).
Il faudrait sans doute étudier la possibilité d’une voix verte, ou d’un passage par le boulevard Albert Raimond.
- Sorties de ville: Il faudrait prévoir l’aménagement de vraies voies vertes protégées car la circulation y est plus rapide. C’est un projet sans doute très lourd mais il est judicieux de le mettre à l’étude. Si cela peut alléger les déplacements autos des communes périphériques vers St-Etienne qui sont nombreux –embouteillages tous les matins et fins de journées), ce serait un projet formidable .


Question 7: stationnement


- Garages résidentiels: Une modification du règlement d’urbanisme allant dans ce sens ne parait pas une mesure difficile à mettre en place, l’imposer dans les constructions neuves encore moins. C’est indispensable (les garages à vélos étaient d’ailleurs prévus dans les immeubles il y a trente ans. Ils ont peu à peu disparus, par abandon (difficultés de plus en plus grandes de déplacements en vélos) et par peur des incivilités (vols, dégradations). C’est donc un changement sociétal des mentalités et des habitudes qui pourra faire renaître ces pratiques de garages collectifs. Il s’agit donc bien d’un problème politique.
- Favoriser l’aménagements de locaux vacants en garages: Oui, c’est une bonne idée ; quand c’est possible. Cela pourrait être aussi l’occasion d’y installer parfois aussi des ateliers d’entretien/réparations. Dans ce cas, il faudra une décision communale de préhension de ces locaux inutilisés.


Question 8: plan piéton


1 – Trottoirs élargis à 1m40 : Oui, de partout où c’est techniquement possible.
2 – Plan jalonnement : Je viens de consulter le site de Legible London. Cette organisation témoigne d’un long et gros travail et me semble très intéressante. Elle est naturellement envisageable mais de façon réaliste, donc progressive à mener à moyen terme.
3 – Avancée des trottoirs pour la sécurité : Oui aussi, là encore quand c’est techniquement possible.


Question 9: dialogue avec les associations


- Faire appel à votre association: Naturellement oui. Comme je vous l’ai indiqué en préambule, le soutien tant financier que moral des associations est une de nos priorités. Le travail en partenariat avec toutes celles qui ont compétence à aider la Conseil Municipal à améliorer la vie civique et culturelle, et de façon générale le bien-vivre dans notre commune est une évidence. Cela fait partie intégrante de notre conception de la Démocratie participative, au même titre que les Conseils de Quartiers dont nous souhaiterions faire de véritables lieux de décisions et de gestion citoyenne.


------------------------------------------------------


N’hésitez pas à nous contacter.
Je vous propose également de vous rendre sur notre site pour consulter notre Programme:
http://saintetienneplacedupeuple2014.wordpress.com
http://www.facebook.com/pg42municipales2014


Recevez l’expression de nos sentiments militants et fraternels.
Bruno DOLIK
( militant du Parti de Gauche)
pour la liste  Place au Peuple !

__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________

Saint-Etienne, le 25 Mars 2014

Réponses aux questions d'Ocivélo de la liste Provoquons l'avenir

Monsieur le Président,

J'ai bien reçu votre questionnaire concernant la place du vélo dans la ville lors de la prochaine mandature et vous remercie pour votre intérêt pour cette question. Nos villes se trouvent confrontées à des problématiques de plus en plus complexes en matière de déplacements et nous les élus serons obligés de trouver un équilibre juste et efficace entre les différents modes de déplacement.

Question préliminaire: bilan des réalisations, dispositifs et mesures existants.

La présence des véliverts est certes indispensable mais le taux d'équipement est trop faible pour représenter une alternative sérieuse. L'impression retirée est celle d'un pur instrument médiatique destiné à donner le change.

De même, la topographie de notre ville ne rend pas possible le développement des pistes cyclables partout. Néanmoins, il faut conduire une réflexion approfondie pour trouver un juste équilibre entre les différents modes de déplacements.

Question 1  : politique cycliste et mode actifs

- Bien entendu oui, je suis favorable à la mise en place d'une telle politique sous condition qu'elle serve la recherche d‘un réel équilibre entre les différents modes de transport.

- Pour le moment, Je préfère ne pas communiquer sur les délégations des futurs élus.

- La place du vélo pourrait être définie à l'échelle de SEM, néanmoins force est de constater que nous sommes en présence de compétences qui relèvent avant tout des communes ainsi, en ce qui concerne les routes, du Conseil Général. Pour autant, je ne suis pas opposé, sur le fond à une réflexion globale a l'échelle de l'intercommunalité.

Question 2  : financement et approche économique

- Il est extrêmement difficile de répondre à cette question car il faut dans un premier temps, évaluer les besoins réels et les moyens qu'il faudrait mobiliser avant de pouvoir trancher sur une orientation budgétaire qui devrait de toute façon, répondre à une logique pluriannuelle.

Quels aménagements cyclables d'envergure envisagez-vous ?


Avant d'arrêter des grandes zones à développer (Grande rue, cours Fauriel, accessibilité à la gare), il est souhaitable d'entamer un véritable travail de fond avec les associations concernées.

Question 3  : apaisement de la vitesse en ville

chaque fois qu‘il sera possible d'envisager la réduction de la vitesse, nous étudierons sa faisabilité technique mais il n‘y aura aucune généralisation car la réduction de la vitesse ne doit pas être une fin en soi mais doit correspondre à des besoins réels clairement identifiés.
Êtes-vous prêt à créer des zones de rencontre dans les zones de forte affluence piétonne, devant les écoles ou les maisons de retraite pour diminuer les accidents qui affectent particulièrement ces publics ?
Cette question des zones de rencontre pourra faire l'objet d'études de faisabilité .

Question 4  : Êtes-vous d’accord pour généraliser les double-sens cyclables dans les rues à sens unique où le niveau de circulation le permet ?

Le double-sens cyclable peut être envisagé. Mais il doit correspondre a un réel besoin et faire l'objet d'une validation préalable en matière de sécurité routière. Je ne conçois un tel projet qu'avec une phase d'expérimentation significative.

Question 5  : principe du céder le passage aux feux pour les vélos

oui si cela s‘avère possible.

Question 6  : itinéraires cyclables nord/sud et est/ouest, entrées sorties de ville

Il existe des complémentarités entre les différents modes de transport et notre projet repose sur la recherche de l'équilibre optimal entre eux.

Ainsi sur la partie qui va de Terrasse à Bergson, il s'agit d‘un axe d'entrée/sortie de ville pour les voitures et pour le tram. Sur cette partie, il semble très difficile de développer la circulation des vélos.

Sur la rue des allies, il faudra étudier la question. Le tronçon vers l'hôpital nord pose la question des limites territoriales de la ville de Saint-Etienne et donc des compétences des différentes communes concernées.

En ce qui concerne les autres axes évoqués, pour certains ils dépendent des communes voire du Conseil Général de la Loire, collectivités sur lesquelles le maire de Saint-Etienne n'a pas d'autorité directe.

Question 7  : stationnement

En ce qui concerne le développement de garages à vélos dans les nouveaux immeubles, cela me semble tout à fait logique et je veillerai à ce que les projets immobiliers comportent cet aspect spécifique.

Les démarches des habitants pour faire des locaux vides, en ville, des garages à vélos peuvent être soutenues mais li faudra se montrer très strict sur les normes de sécurité afin d'éviter une possible recrudescence de la petite délinquance si présente à Saint-Etienne.

Bien entendu, je suis aussi favorable à l'ouverture de nouveaux parkings à vélos dont il faudra définir l'emplacement exact en travaillant avec les cyclistes et les associations représentatives.

Question 8  : plan piéton
proposition d'aménagement des trottoirs à une largeur au moins égale à 1,40 m, avec un linéaire annuel substantiel, à fixer :

Le problème est celui de la réalité des rues stéphanoises qui rendent très complexes, pour ne pas dire quasi impossibles, ce type de travaux. Le coût à supporter pour la collectivité semble très lourd, il faudra donc analyser avec beaucoup de précision.

mise en place d'un plan de jalonnement sur le modèle de Legible London

Le jalonnement peut être réalisé si les études en démontrent l'efficacité et la possible réalisation.

aux intersections, accélération de la création d'avancées de trottoirs, garantissant une visibilité suffisante du piéton pour assurer sa sécurité lors de la traversée de la chaussée

Les avancées semblent quasi impossibles a généraliser, mais on pourra analyser s'il est possible, à certains endroits de les réaliser.

Question 9  : Dialogue avec les associations

Bien entendu, votre association doit être étroitement liée aux événements que vous évoquez.
Pour développer le dialogue comme vous le souhaitez, nous proposons la rédaction du Code de la rue qui permettra d'associer tous les acteurs.

Voilà les éléments de réponse que je souhaitais porter à votre connaissance et vous inviter bien entendu, à reprendre contact au lendemain des élections pour reprendre le fil de ce dialogue au profit des stéphanois.

Je vous prie d'agréer, Monsieur 1e Président, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Gaël PERDRIAU


Permanence Gaël Perdriau 2014
23 avenue de la Libération 42000 Saint-Etienne
Tél. 04 77 57 08 13 - Email : contact@perdriau2014.fr
http://www.perdriau2014.fr

__________________________________________________________________________
Communiqué de presse du 7 février 2014 :

Piétons et vélos bientôt à l'aise en ville ?
L'association Ocivélo questionne les candidats.
La rue n'est pas seulement un espace de circulation, c'est aussi un espace de vie. C'est ce message que l'association envoie aux candidats aux prochaines élections municipales, avec une réflexion sur la « ville 30 ».
La « ville 30 », c’est faire du 30 km/h la règle et du 50 km/h l’exception …
Cela ne provoque en réalité qu’une augmentation négligeable du temps de trajet automobile moyen puisque les axes principaux restent à 50km/h.
La vie locale est remise au centre des préoccupations par une meilleure sécurité des usagers les plus vulnérables : piétons, particulièrement les enfants, personnes à mobilité réduite, cyclistes … Dès que les vitesses baissent, le nombre et de la gravité des accidents diminuent, et les déplacements en modes actifs augmentent.
La « ville 30 » fluidifie la circulation automobile, à l’image des tests effectués sur autoroutes lors de forte affluence. Ceci, au bénéfice des transports collectifs, des livraisons, et plus généralement, des déplacements automobiles indispensables …
La marche et le vélo sont de réels atouts pour le commerce de proximité; les piétons sont de meilleurs clients. Ils achètent moins à chaque fois, mais plus souvent. Les cyclistes, eux, achètent deux fois par semaine contre moins d’une fois pour les automobilistes.
La « ville 30 » permet, rapidement et à faible coût, de pacifier la ville, de la rendre plus conviviale et plus attractive …
Incitation à la pratique du vélo
Le vélo doit être pris en compte dans tous les projets d'aménagement de voirie. Le réseau cyclable de la ville se construira ainsi progressivement, en cohérence et en continuité sur l’ensemble de l’agglomération.
Nous proposons également d'adopter de nouveaux dispositifs : « Doubles sens cyclables » permettant des trajets vélo plus directs, « Cédez le passage aux feu » autorisant une plus grande fluidité des vélos, garages à vélos de quartier, prime à l’achat d’un vélo …
Elus et citoyens, les modes actifs sont bons pour notre santé et celle de la ville !
Association OCIVELO – 8 rue Calixte Plotton – 42000 Saint-Etienne –
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________

Communiqué de presse du 20 mars 2014 :

Politique cyclable et piétonne à Saint-Etienne,
L'association Ocivélo a questionné les candidats.
Au moment où nous sortons d'un épisode de pollution de l'air qui a duré 10 jours (du 7 au 17 mars), et à la veille du premier tour des élections municipales, nous vous présentons les réponses des candidats qui ont bien voulu répondre à notre questionnaire.
Voici leurs réponses dans l'ordre de réception :
Pas de réponse pour l'instant de la liste "Provoquons l'avenir" - Gaël Perdriau
ni de la liste Pour moi, Saint-Etienne, C'est Capital  - Hubert Patural.



Dans l'ensemble, notre association est assez satisfaite des réponses apportées; un consensus des trois listes qui ont répondu apparaît en faveur d'une politique « modes actifs » plus volontaire et plus efficiente. Même si des différences apparaissent que nous vous laissons décortiquer. Notre association sera vigilante lors de la mise en œuvre de cette politique. Elle reste bien sûr à l'écoute des autres candidats qui n'ont pas répondu.



Ci-dessous un tableau synthétique des réponses des candidats .

 
Saint-Etienne pour tous Saint-Etienne en mieux Place au peuple 2014
Politique forte de développement vélo Oui Oui Oui
Apaisement de la vitesse Oui en centre ville Oui intérieur du boulevard urbain et dans les quartiers Oui, intérieur du boulevard urbain et dans les quartiers si nécessaire
Développer les double-sens cyclable Oui Oui Oui là où la largeur et la densité de circulation le permet
Céder le passage aux feux pour les vélos Oui Oui Oui
Améliorer les itinéraires cyclables nord/sud; est/ouest; entrées/sorties de ville Oui, maillon Terrasse- Carnot et secteur Saint-françois Oui (réponse détaillée) Oui (réponse détaillée)
Améliorer le stationnement Oui Oui (réponse détaillée) Oui (réponse détaillée)
Aménagement des trottoirs à une largeur au moins égale à 1,40 m, avec un linéaire annuel substantiel, à fixer Pas de réponses précises, poursuite de la politique en faveur du piéton Oui, mais à étudier pour les rues étroites où c’est techniquement possible
plan de jalonnement piétions, vélos Signalétique sur le plateau partagé Oui Oui, à moyen terme
création d'avancées de trottoirs aux intersections
 
Oui Oui, là où c’est techniquement possible
Approfondir le dialogue avec les associations Oui Oui Oui

____________________________________________________________________
Communiqué de presse du 27 mars 2014 :

Politique cyclable et piétonne à Saint-Etienne,
ce que propose Mr Perdriau.
Mr Perdriau pour la liste "provoquons l'avenir" a bien voulu répondre à notre questionnaire. vous pouvez lire sa lettre sur notre site internet (www.ocivelo.fr).

Mr Perdriau insiste beaucoup sur le fait de " trouver un juste équilibre entre les différents modes de déplacements". La part modale du vélo est très faible à Saint-Etienne (0,5%), bien en deçà des autres grandes villes de Rhône-Alpes. Le terme développement apparaît dans sa réponse, associée aux mots pas possible partout. Mais la volonté de développer les modes actifs n'est pas affirmée. Le projet urbain serait bouleversé par le retour des voitures traversant le centre ville.

Sur la question de l'apaisement de la vitesse (30 km/h, et zones de rencontre), nous nous attendions à une réponse très positive, compte-tenu de sa volonté politique d'assurer la sécurité de nos concitoyens les plus vulnérables. Sa réponse est assez mitigée, puisqu'il s'engage seulement à lancer des études de faisabilité technique pour "des besoins clairement identifiés". Nous pensons que la sécurité des piétons, et notamment des personnes âgées et des enfants doit être une priorité de la future municipalité.

Concernant les double-sens cyclables, il nous propose une phase d'expérimentation alors que ceux-ci sont déjà présents dans la ville bien qu'en nombre insuffisant. De nombreuses villes développent les double-sens cyclables avec succès; Saint-Etienne doit également en profiter.

Nous sommes déçus d'apprendre que sur la rue Bergson, "il sera très difficile de développer la circulation des vélos"; alors qu'il s'agit d'une entrée de ville importante et d'une des rues les plus larges de Saint-Etienne. De plus, elle est clairement identifiée comme structurante sur le schéma directeur cyclable adopté par la ville. Ce schéma sera-t-il donc remis en cause ?

Nous prenons bien note de sa volonté exprimée de développer "un véritable travail de fond avec les associations concernées" ainsi que "la rédaction du Code de la rue qui permettra d'associer tous les acteurs". Mais la mise en place de ce code de la rue n'a de sens que dans un projet global qui ne fige pas la situation actuelle, mais améliore les possibilités d'usage du vélo, dont les bénéfices pour la société doivent être clairement reconnus.

____________________________________________________________________

article-progres-elections-2014.jpg






 

Date de création : 07/03/2014 @ 17:01
Catégorie : - Actualités vélos
Page lue 4345 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !