Au choix
 ↑  
Calendrier

Vive les Pistes Bagnolables !

Quelques mois après le courageux abandon par l’Etat d’une rétrograde politique de développement autoroutier, le gouvernement poursuit cette saine et joyeuse dynamique en boutant les voitures hors des voiries urbaines !

Après la mise en place de double-sens cyclables dans toutes les rues en sens unique suite au Code de la Rue, le gouvernement passe le braquet supérieur…


Depuis le Grenelle de l’Environnement, un ambitieux projet urbain a en effet été peaufiné en secret par les esprits les plus éclairés du gouvernement et c’est aujourd’hui que les Pistes Bagnolables entrent en action dans toutes les agglomérations françaises ! (trompettes)

Un projet de longue date

Vous l’aviez remarqué, les villes et agglomérations françaises ont développé depuis des années un réseau de pistes cyclables qui faisait – en apparence – la fierté de nos élus. Mais, facétieuses et visionnaires, nos élites préparaient en cachette un projet bien plus vélorutionnaire. Car, le destin final de ces pistes cyclables, parfois brocardées comme des « ghettos à vélos », était de devenir un jour des « Pistes Bagnolables ».

Et ce jour est venu car, à partir d’aujourd’hui, jour historique, les voiries urbaines de toutes les villes de France sont réservées aux piétons et aux véhicules sans moteur et les pistes cyclables rebaptisées « Pistes Bagnolables ». Les véhicules à moteur ne sont plus autorisés à circuler en ville que sur ces « Pistes Bagnolables ».

Rendre la ville à ses habitants

Si ce matin quelques automobilistes ont été surpris par cette vélorution urbaine, ils ont toutefois rapidement compris que cela ne changerait pas grand chose à leur quotidien. Exemple à Grenoble : « Ça fait des années qu’on n’avance plus en voiture et qu’on est bloqué dans les embouteillages. Alors moi je dis pourquoi pas, on va essayer de ne plus encombrer les grands boulevards avec nos voitures. Et on avancera pas moins vite sur les pistes bagnolables… » nous assure Michel (le prénom a été changé), automobiliste déjà convaincu. Et il ajoute, le sourire en coin : « et puis ces pistes, on les connait bien, depuis le temps qu’on les utilise comme parking, juste pour deux minutes !« .

Reste aux services municipaux des toutes les villes de France à démonter les innombrables poteaux présents au milieu de ces ex-pistes cyclables… Un nouveau chantier vert qui permettra sans doute de relancer la croissance verte.

Source: http://www.ptitvelo.net/

 

le radar, l'anarchie et la France (humour sur le Post.fr)

 

 


Date de création : 05/04/2011 @ 09:52
Catégorie : Au choix - Revue de presse
Page lue 6934 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !